Les 24 heures du Swing 1999

Programmation du festival

Sous la halle

  • Guy Marchand
  • Acoustic Blues Summit
  • Didier et Francis Lockwood
  • Claude Bolling Big Band

Les Tilleuls

  • Santharmornica
  • Dumoustier Stompers
  • Mississipi Jazz Band
  • Sabor a son
  • Flyin’Saucers
  • Dave Chandlers Quintet
  • Jean-Jacques Quesada Quartet
  • Daniel Huck Pat Giraud Trio
  • Golden Gate Quartet

Rue Barbe

  • Pinasse Hot Jazz Band
  • Swing Dandies Orchestra
  • Mississipi John’s sosns
  • Sac à Pulses
  • Black Bottom Jazz Band

Au Foyer

  • Papa Stompers
  • Daniel Huck Pat Giraud Trio

Sous les arcades

  • New Ficher Band
  • Mississipi Jazz Band
  • Les Jazzystochats
  • What is hip?
  • Swing dandies Orchestra
  • Santharmornica

Les 24 heures du Swing 1999

Les concerts décentralisés

Cette année, 7 villes étaient encore au rendez-vous. Ces concerts qui annoncent le festival, étaient tous animés par des groupes issus de la Région Aquitaine. Le Black Bottom Jazz Band a animé trois concerts : à La Réole (le 26 juin), à Duras (le 28 juin) qui a fait son retour au sein de ces animations, et à Saint-Macaire (le 29 juin). Ceux de Le Tourne (25 juin) et Pellegrue (30 juin), ont été animés respectivement par des groupes du Bassin d’Arcachon : le New Fisher Band et le Pinasse Hot Jazz Band. Le jeudi 1er juillet, la bastide d’Eymet a été animée pendant le marché et en soirée par les Médoc Paradeurs tandis que la Bastide de Sainte Foy La Grande a accueilli deux groupes : Swinguitars et le Jazz Chamber Orchestra.

Le Vendredi 2 juillet

Le marché hebdomadaire a été animé par le New Fisher Band qui a déambulé entre les commerçants sur la Place et sous les arcades. Dans l’après-midi, les musiciens sont allés éveiller, à l’Ecole Elémentaire, les souvenirs d’initiation au jazz suivie pendant l’année scolaire.

Les festivaliers étaient au rendez-vous vendredi soir pour la soirée de jazz vocal. Dès 19h00, ils sont arrivés nombreux pour dîner et assister à l’animation du New Fisher Band. A 21h00, les spectateurs se sont empressés d’aller assister au beau spectacle du crooner Guy MARCHAND, accompagné du grand Christian ESCOUDE. En deuxième partie, les amateurs de Blues ont été comblés par l’excellente prestation des 3 bluesmen américains : Joe Louis WALKER, Matt MURPHY et Billy BRANCH.

La Halle était au complet ce vendredi soir et même la Place Darniche n’a pas désemplie jusque tard dans la nuit

Samedi 3 et dimanche 4 juillet

Le samedi à 18h00, les fidèles du festival étaient au rendez-vous. Cette année, les spectateurs sont arrivés dès le samedi. Chacun a suivi, écouté, les groupes de son choix dans les différents lieux de concerts ou d’animations proposés : Santharmonica, les Dumoustier Stompers, Mississippi Jazz Band, aux Tilleuls, What Is Hip ?, le Black Bottom Jazz Band, Philippe Duchemin Trio, Swing Dandies Orchestra, Mississippi John’s Sons sous les arcades… Le Pinasse Hot Jazz Band, Sac a Pulses, les Jazzystochats ont animé les rues du village.

Pour le concert sous la Halle à 21h00, la programmation a séduit tous les spectateurs. Didier et Francis Lockwood ont ravi les spécialistes de jazz tandis que Claude Bolling a enchanté les amateurs de big band

Dans la nuit, les spectateurs ont pu danser sur les rythmes afro-cubains de “Sabor A Son” et ensuite sur les rythmes de blues, rock du groupe bordelais les Flyin’Saucers.

Pendant ce temps, Philippe Duchemin accompagné de Patrick Artéro, Daniel Huck, Pat Giraud menait la Jam session au foyer, jusqu’au petit matin pour tous les insatiables de jazz et de fête. Le Pinasse Hot Jazz Band a pris le relais le dimanche matin pour animer les petits déjeuners

La journée de dimanche a commencé par la Messe chantée par le Golden Gate Quartet et animée musicalement par le Black Bottom Jazz Band.

Les festivaliers du samedi sont revenus le dimanche par contre très peu de nouvelles personnes sont arrivées juste pour le dimanche.

Le dimanche après-midi, la programmation proposée place des Tilleuls a proposé des groupes pour satisfaire tous les publics : Dave Chandlers Quintet, Jean Quesada Quartet, et Pat Giraud Trio.

Le Golden Gate Quartet a clôturé le festival devant un public considérable et très courageux malgré la pluie qui avait commencé à tomber…

Les organisateurs du festival des 24 Heures du Swing ont à nouveau présenté une programmation de qualité pour tous les publics. Les festivaliers, par leur éclectisme, prouvent que cette manifestation satisfait les amateurs de jazz, les jeunes, les curieux, les musiciens, les Monségurais.

Pour la soirée de jazz vocal, ce sont 1 500 personnes qui ont investi Monségur, les 24 Heures du Swing (samedi et dimanche) ont accueilli 9 100 festivaliers et avec les 1 400 spectateurs des concerts décentralisés, se sont 12 000 personnes qui ont assisté à ce festival.

Festival important pour le public

Les 24 Heures du Swing 1999 ont prouvé qu’ils restent un festival important pour le public. Cette année, la satisfaction des organisateurs est la réussite de la soirée du vendredi soir et surtout le succès connus par les deux concerts avec les têtes d’affiche. En revanche, ils restent sceptiques par rapport au constat que le public qui vient pour “l’ambiance”, n’est pas venu aussi nombreux que d’habitude. Pourtant, un effort important a été fait pour la promotion de la dixième édition. Ces constatations amène une question : Est-ce dû au fait que les “24 Heures du Swing” ont été victimes de la concurrence des autres manifestations qui avaient lieu le même week-end ?

La réussite de cette manifestation est due aux soutiens du Conseil Général de la Gironde, de l’I.D.D.A.C., du Conseil Régional d’Aquitaine, de la Ligue Girondine de l’Enseignement, de la DRAC Aquitaine, de la SACEM.

La prospérité du festival des “24 Heures du Swing” demeure grâce à la confiance que lui accordent les partenaires privés tels que France Télécom – Fondation d’Entreprise, EDF-GDF Services Gironde, la Caisse d’Epargne Aquitaine Nord, Cochery Bourdin Chaussé, Les Vignerons Réunis de Monségur…