Sélectionnez la page

Jacky Terrasson & Stéphane Belmondo

Jacky Terrasson & Stéphane Belmondo

Samedi 8 juillet 2017 22h00

Pour marquer le coup dans ce nouvel écrin du festival il fallait un projet remarquable. « Mother », le projet des amis de toujours Jacky Terrasson et Stéphane Belmondo, nous a paru idéal.

Ce nouvel album contient de très belles compositions originales, des standards de Charlie Haden, Stevie Wonder et Dave Brubeck, mais aussi des classiques de la chanson française. Vous allez fondre à l’écoute du « Que reste-t-il de nos amours » de Charles Trenet.

Mother

La collaboration entre le pianiste Jacky Terrasson et le trompettiste/bugliste Stéphane Belmondo ne date pas d’hier.

Devenus des amis proches lors de leurs débuts à Paris il y a près de trente ans puis au sein du groupe de Dee Dee Bridgewater au milieu des années 90, les deux musiciens ont toujours eu une relation musicale privilégiée.

Après s’être un temps perdu de vue, ils renouèrent il y a six ans à l’occasion d’un concert donné en duo dans le sud de la France. Enregistré à l’automne 2015 et en avril dernier, « Mother » est l’aboutissement logique de ces retrouvailles.

Quiétude et mélancolie

« Mother » se distingue par la quiétude et la mélancolie qui émanent de ses quatorze titres. Ce nouvel album comprend des compositions originales, des standards américains de Charlie Haden et de Dave Brubeck, des classiques de la chanson française (comme « La Chanson d’Hélène », tirée du film de Claude Sautet « Les Choses de la vie »), une reprise de Stevie Wonder, ainsi que différents interludes (notamment « Pic Saint-Loup », quarante secondes de pure fantaisie dont le titre fait référence au vin de la région où se trouve le studio Recall, et « Pompignan », un hommage détonnant à la ville qui les a accueillis pour l’enregistrement).

Pour cet album, Jacky Terrasson a apporté le solaire « Hand in Hand » et Stéphane Belmondo le magnifique « Souvenirs ».

Alors que l’album devait au départ s’appeler « Twin Spirit », Jacky Terrasson, Stéphane Belmondo et Jean-Philippe Allard (à la fois co-producteur de l’album et directeur d’Impulse!) ont finalement décidé de le rebaptiser « Mother », d’après le titre de la composition du pianiste figurant sur le disque.

Un hommage à la mère de Jacky Terrasson

La mère de Jacky Terrasson est en effet disparue le 4 juin, peu après que la production de l’album ait été achevée. « Nous avons décidé de lui rendre hommage », explique le pianiste. « J’ai écrit ce morceau il y a un moment et cette version est particulièrement intense. Cette chanson est dédiée à ma mère bien sûr mais plus largement à toutes les mères et à toutes les femmes qui ne peuvent l’être. »

 

Réservation Festival 2017

Pin It on Pinterest

Share This
0

Your Cart