Les 24 heures du Swing 1998

Programmation du festival

Sous la Halle

  • Les Agités du Vocal
  • La Velle Quartet
  • Louis Prima Memories
  • Fabrice Eulry Sextet
  • Benny Golson Buster Williams Sextet

Les Tilleuls

  • Affinity Quartet
  • Cuba Ligue
  • Stéphane Séva Washboard Group
  • Raphaël Lemonnier Jazz Trio
  • Son Damas De Cuba
  • Pedibus Orchestra
  • All Moods
  • Middle Five
  • Formule Quatre
  • Ronald Baker Quintet
  • Johnny Griffin & Guy Laffitte

Rue Barbe

  • Cuba Ligue
  • Black Bottom Jazz Band
  • Pedibus Orchestra
  • Sac à Pulses
  • Les Jazzystochats
  • All Moods
  • Swinguitars

Au Foyer

  • Middile Five
  • Swinguitars

Sous les arcades

  • Sac à Pulses
  • Les lézards de la Bastille
  • Affinity Quartet
  • Deptra Jazz Quartet
  • Philippe Duchemin Trio
  • Pedibus Orchestra

Les 24 heures du Swing 1998

Cette année, les 24 heures du Swing 1998 ont commencé dès le 14 juin avec un concert décentralisé à La Réole animé par le « Black Bottom Jazz Band« . Il faudra ensuite attendre le 26 juin pour assister aux concerts suivants : Sainte Foy La Grande avec « Alliance Swing« , « Middle Five« , Cadillac, nouveau lieu d’accueil, avec le « Black Bottom Jazz Band« . Samedi 24 juin Le Tourne a souhaité renouveler l’opération en accueillant « Middle Five » aux Chantiers Tramasset,. Pellegrue, ville très fidèle aux décentralisations a été animée par les « Sac à Pulses » le 1er juillet. Le « New Fisher Band » a joué à Eymet pendant le marché le matin, et en concert en soirée, pendant que les « Sac à Pulses » animaient la splendide Place du Prieuré à Saint-Macaire, le jeudi 2.

Cette année, se sont de nouveau 7 villes qui ont accueilli ces concerts, qui restent gratuits et sont animés par des groupes à majorité de la Région Aquitaine.

Jeudi 02 juillet

Jeudi 02 juillet dans l’après-midi, le groupe « Sac à Pulses » sur place depuis le mercredi a initié les élèves de l’école Primaire à la musique en général et au jazz au particulier.

Comme en 1997, le marché a été animé par deux groupes le vendredi matin. Les Sac à Pulses et Les Lézards de la Bastille ont cheminé entre les commerçants sur la Place.

Vendredi 03 juillet

Le vendredi soir, la soirée de jazz vocal a été réitérée et dès 19h00, Monségur vivait au rythme du jazz en retrouvant les groupes qui jouaient le matin. A 21h00, les spectateurs du festival jazz Les 24 heures du Swing 1998 se sont installés sous la Halle pour découvrir les trois groupes de jazz vocal proposés : les Agités du Vocal, 4 jeunes chanteurs bordelais, La Velle Quartet, chanteuse américaine avec 4 octaves et l’hommage à Louis Prima par « Just Gigolos« , formation parisienne composée d’excellents musiciens.

Samedi 04 juillet

Pour Les 24 heures du Swing 1998, samedi à 18h00, les fidèles du festival étaient au rendez-vous. Cette année, les spectateurs sont arrivés très nombreux dès le début de la manifestation. Chacun a suivi, écouté, les groupes de son choix dans les différents lieux de concerts ou d’animations proposés : Pédibus Orchestra , Affinity Quartet, Stéphan Séva Washboard Group aux Tilleuls, les Jazzystochats, Deptra Jazz Quartet, Raphaël Lemonnier Jazz Trio, Swinguitars dans les cafés…

Sous la Halle samedi, en première partie de concert, Fabrice Eulry a ébloui le public en jouant du boggie woogie avec son piano. En deuxième partie, l’auditoire présent a eu la chance d’assister au seul concert européen de Benny Golson et Buster Williams sextet.

Dans la nuit, la place des Tilleuls était bondée au moment du concert des « Son Damas« . Les douzaines cubaines master du Stage « Cuba Ligue à Monségur » étaient très attendues et les spectateurs n’ont pas été déçus.

Pendant ce temps, Philippe Duchemin menait la Jam session au foyer jusqu’au petit matin pour tous les insatiables de jazz et de fête.

Dimache 05 juillet

La journée de dimanche a commencé par la Messe « Swing » avec son fidèle public, qui a été animée musicalement par le Black Bottom Jazz Band.

Le dimanche après-midi, la programmation proposée place des Tilleuls a ravi le public communément nombreux à ce moment là. Middle Five et Formule Quatre ont précédé Ronald Baker épatant à la trompette. Johnny Griffin a clôturé le festival sans Guy Lafitte mais son remplaçant Olivier Témime a été à la hauteur de la tâche.

Le festival Jazz les 24 heures du Swing 1998 a de nouveau présenté une programmation de qualité pour tous les publics. Les festivaliers, par leur éclectisme, prouvent que cette manifestation satisfait les amateurs de jazz, les fêtards, les musiciens, les Monségurais…

Les 24 Heures du Swing ont prouvé qu’ils restent un festival important pour le public mais ont supporté une baisse de fréquentation, surtout le vendredi 3 juillet à cause de la concurrence de la Coupe du Monde de Football.

Pour la soirée de jazz vocal, ce sont 1 000 personnes qui ont investi Monségur, les 24 Heures du Swing (samedi et dimanche) ont accueilli 8 500 festivaliers  et avec les 2000 spectateurs des concerts décentralisés, se sont 11 500 personnes sui ont assisté à ce festival.

La réussite de cette manifestation est due aux soutiens du Conseil Général de la Gironde, de l’I.D.D.A.C., du Conseil Régional d’Aquitaine, de la Ligue Girondine de l’Enseignement, de la DRAC Aquitaine, de la SACEM.

La prospérité du festival des « 24 Heures du Swing » demeure grâce à la confiance que lui accordent les partenaires privés tels que France Télécom – Fondation d’Entreprise, SOAF Environnement, EDF-GDF Services Gironde, la Caisse d’Epargne Aquitaine Nord, Cochery Bourdin Chaussé, Les Vignerons Réunis de Monségur